Eva Darlan le blog

Eva Darlan le blog

Un espace pour suivre la carrière d'Eva Darlan, retrouver sa filmographie, ses participations au théâtre, à la TV, au cinéma, ses livres... (ps : la créatrice du blog n'est pas Eva Darlan... Un blog conçu par une "fan" ... pour les fans! Si vous souhaitez contacter directement Eva Darlan, elle est présente sur facebook. )


Eva Darlan dans Trop jeune pour moi 2

Publié par ml d'evadarlanblog sur 1 Septembre 2009, 16:30pm

Catégories : #Eva Darlan :zoom sur certains films

L'essentiel concernant ce film ce trouve ici : Eva Darlan dans Trop jeune pour moi
Un article complèmentaire :


Dans la presse belge, au moment du tournage

 Trop jeune pour toi?

Eva Darlan et Bruno Slagmulder donnent chair à un couple atypique, dans un téléfilm en tournage à Bruxelles

BRUXELLES Béatrice (Eva Darlan) a toujours donné la priorité à sa famille; alors, quand cette grand-maman voit son mari (Roger Van Hool) déguerpir avec une plus jeune, sa vie bascule... Qu'est devenue la femme en elle? Soutenue par une infirmière (Clémence Boué), elle se ressaisit et part à la recherche d'un nouvel amour. Elle s'inscrit sur un site Internet de rencontres... et attend le prince charmant. Suite à un malentendu, elle croise par ce biais Etienne (Bruno Slagmulder), chirurgien marié, séducteur et beaucoup plus jeune qu'elle...

Un scénario (titre provisoire: Rendez-vous.com) du Belge Jean-Luc Goossens qui a enthousiasmé au plus haut point Eva Darlan (Tous les chagrins se ressemblent, La mort est rousse, Le château des oliviers... à la télé, Scènes de crimes, Un, deux, trois, soleil, Parole de flic... au ciné). «Je suis tombée raide à la lecture de ce texte. J'ai appelé le réalisateur Patrick Volson (Les Mono, série dont il est l'initiateur, et où Eva Darlan joue Margaux, un des personnages récurents, NdlR) en lui disant que s'il prenait une autre que moi, je le tuais! C'est très très très rare, des rôles à transformation: commencer vieille et moche, puis terminer belle et jeune, c'est extraordinaire! Il y a tellement de choses à jouer.»


«L'écriture est magique, ronde, rythmée. En plus, il y a quelque chose derrière: on s'attaque à un tabou en évolution, celui d'entrevoir le fait qu'une femme peut aussi avoir une vie amoureuse qui ne se termine pas après la ménopause. Elle veut être elle-même, comme individu, pas comme fonction maternante. Je peux absolument m'identifier à Béatrice. Je recommence un crédit immobilier dans ma vie privée. A mon âge? (55 ans, Ndlr.) C'est pareil qu'une nouvelle histoire. Ce qui peut-être n'était pas envisageable il y a peu de temps. Je me projette, sans âge, dans l'avenir, comme un homme. J'imagine que cela peut devenir un film de référence comme la série Palace ou l'unitaire Juste une question d'amour de Christian Faure, sur le milieu homosexuel... Je crois autant dans ce film-ci. Je veux le revendiquer profondément, en cohérence avec mon existence! La rencontre, ici, est traitée au jour le jour, sans projet. On dit simplement qu'elle est possible.»


Ce thème audacieux pour les lucarnes si formatées a séduit également Bruno Slagmulder,[...]«J'aime bien quand on donne un coup de pied dans la fourmilière, qu'on remue les trucs. Beaucoup de gens le disent, c'est vrai, mais peu l'appliquent: je déteste tout ce qui est bien-pensant. Ce scénario a éveillé ma curiosité: est-ce qu'on va vraiment aborder cela? Car les hors-sujets sont fréquents. Or, la télé, pour moi, c'est un outil de divertissement et d'éducation en rigolant, sur le ton de la comédie. L'histoire, ce n'est pas Béatrice qui a envie de retrouver une seconde jeunesse, c'est surtout à Etienne que cette rencontre apprend des choses. Il prend conscience du fait qu'il va enfin démarrer quelque chose de vrai. Faire les bellâtres, justement, cela me gave. Un physique avantageux peut être un piège. Etienne a une belle âme. C'est un artiste et il a vécu une grosse cassure: il a perdu un enfant.»


Entre les deux acteurs, la complicité existait déjà, mais avait pris des formes très différentes à l'image... «On avait joué dans plusieurs films ensemble. Dans Violetta la reine de la moto, de Guy Jacques, Eva campait ma mère. Dans Le secret de la belle de Mai, de Patrick Volson, elle incarnait ma belle-mère.»

© La Dernière Heure 25/06/2004 Isabelle Blandiaux

Et un autre

 
 
SANS CONTESTE, l'héroïne de ce soir est Eva Darlan.
Dans « Trop jeune pour moi ? » (France 2, 20 h 55), son personnage se fait plaquer après trente-deux ans de mariage, avant de s'amouracher d'un serial dragueur, de vingt ans son cadet. Alors que son entourage lui déniait toute chance de séduire, l'épouse grise délaisse le tailleur, sacrifie le chignon et redécouvre les décolletés afin d'attirer le regard du bel Etienne (Bruno Slagmulder).
Emouvante à souhait, cette femme d'âge mûr n'a trouvé le courage de ses ambitions que poussée par plus délurée qu'elle. Dans ce rôle de Cupidon, on trouve Nanou, alias la piquante Clémence Boué.

Le Parisien

 

Commenter cet article

ml 09/03/2010 21:09


Pour ceux qui guettaient les rediff, et qui auraient cette chaine: sur ciné cinéma famiz, samedi 13 à 19h


ml d'Evadarlanblog 29/08/2009 19:40

Bonjour So!
Heureuse de lire toujours régulièrement tes commentaires!
Pour l'artiste, d'après le générique, il s'agit de Véronique Telle, une artiste-peintre belge.
je guette les prochaines rediffusions, et j'essaye de mettre l'info à temps!

So 29/08/2009 19:33

quel dommage j'ai manqué cette redifusion! Je ne connaissais pas ce film, mais les articles et les photos donnent envie! J'espère qu'il repassera bientôt!
Un sujet intéressant et original, des belles images, et si en plus c'est drôle alors!
Elle est belle la peinture qui représente Eva, qui en est l'auteur?

Archives