Eva Darlan le blog

Eva Darlan le blog

Un espace pour suivre la carrière d'Eva Darlan, retrouver sa filmographie, ses participations au théâtre, à la TV, au cinéma, ses livres... (ps : la créatrice du blog n'est pas Eva Darlan... Un blog conçu par une "fan" ... pour les fans! Si vous souhaitez contacter directement Eva Darlan, elle est présente sur facebook. )


Scènes de crimes, Eva Darlan, film de Frédéric Schoendoerffer

Publié par evadarlanblog sur 28 Mai 2008, 10:34am

Catégories : #Eva Darlan :zoom sur certains films

Un petit zoom sur ce film avec Eva Darlan à l'occasion de sa diffusion sur le câble

Scènes de crimes
Année de production : 2000 Sortie en France : 15/03/2000 Durée : 1h 40mn
Réalisateur Frédéric Schoendoerffer Scénario Frédéric Schoendoerffer Scénario Yann Brion Société de production La Chauve Souris Producteur Eric Névé
Distribution internationale Belgique : Les Films de l'Elysée Brésil : Europa Filmes Norvège : SEG - Scandinavian Entertainment Group Russie : Most-Media Suisse : Agora Films SUISSE ROMANDE : Agora Films
eva darlan scènes de crime
distribution
Charles Berling (Fabian) André Dussollier (Gomez) Ludovic Schoendoerffer (Léon) Pierre Mottet (François) Eva Darlan (le commissaire principal) Djemel Barek (le médecin légiste) Camille Japy (Clara) Frédéric Quiring (le policier de Montpellier) Elodie Navarre (Marie Bourgoin) Brigitte Bémol (la vendeuse de la pharmacie) Hubert Saint-Macary (Monsieur Bourgoin) Blanche Ravalec (Madame Bourgoin) Yan Epstein (le commandant Jaoui) Idit Cebula (le substitut) Denise Chalem (Madame Gomez) Maï David (Camille Gomez) Jacques Perrin (commissaire divisionnaire)
La suite de la distribution http://www.cinemotions.com/modules/Films/fiche/1262/Scenes-de-crimes/artistique.html

Synopsis
 Région parisienne, début de l'hiver. Une jeune femme, Marie Bourgoin, disparaît brutalement. Seul indice, un dépliant touristique laissé sur place : l'île Maurice maculée de sang. La brigade criminelle du S.R.P.J. de Versailles est saisie de l'enquête. Le commandant Fabian, le Capitaine Gomez se mettent au travail. Les environs sont ratissés, les proches interrogés, d'éventuels indices analysés. Aucune piste. Quelques jours plus tard, toujours en région parisienne. Deux corps sont déterrés. L'un d'eux est une jeune femme blonde, comme Marie Bourgoin. Fabian creuse la piste, étudie les fichiers des disparitions selon des critères physiques précis. Résultat : un probable tueur en série qui sévit déjà depuis plusieurs années. Alors pour Gomez et Fabian, le chemin de croix commence…
Propos
J'aime dans le film de genre la possibilité qu'il offre d'être personnel sans se mettre en avant. Un polar, par exemple, permet d'emblée deux niveaux de lecture : le premier pour ceux qui veulent voir un polar et rien d'autre, le second pour ceux qui ont envie d'aller regarder ailleurs, qui ont envie d'autre chose. Vous avez d'emblée deux cartes en main. En fait le film de genre est révélateur de la bonne santé du cinéma dans lequel il s'inscrit. Le cinéma est le reflet de notre vie : aujourd'hui, il ne propose le plus souvent que le reflet de la vie américaine. Frédéric Schoendoerffer, Réalisateur, extrait de l'article paru dans Le Nouvel Observateur, 9 mars 2000
Le ministre de l'intérieur d'alors, JP Chevenement assistera à une projection privée du film en compagnie du directeur de la PJ.
Sélections festivals
 Acapulco - Marché du film français - 2000 : Cannes - Marché du film - Cannes Market - 2000 : Festival international du film de Rio de Janeiro - 2000 : Rendez-vous avec le cinéma français à Paris - 2000 : Yokohama - Festival du film français - 2000

 Césars
Frédéric Schoendoerffer sera nominé aux Césars 2001 pour le césar de la meilleure première oeuvre pour ce film.

Sorti en DVD et VHS Editeur Le Studio Canal + Annee 2001 Format DVD - ZONE 2 (Europe/Japon) Editeur Le Studio Canal + Annee 2001 Format VHS – SECAM

Avis – critiques

Ecranlarge :Extraits

[...]Pour son premier film, Frderic Schoendoerffer relève le défi et tente de rivaliser dans un genre dominé exclusivement par les américains. Résultat, non seulement il réalise un film remarquable, mais il réussit aussi à surpasser à bien des égards ce que le cinéma yankee est capable de nous proposer Pour accomplir ce tour de force, il a adopté un point de vue idéal. À l'image de son père avec La 317e Section, il suit de façon systématique et méticuleuse les agissements des deux flics. [...]On est constamment impressionné par la précision de la reconstitution qui fait souvent passer Scènes de crimes pour un documentaire, la photo très froide accentuant avec maestria ce sentiment. [...]  Ce que Schoendoerffer ne perd jamais de vue, c'est cette volonté de coller constamment à la réalité des faits quitte à en montrer toute l'atrocité qui en découle. Un manifeste de mise en scène qui culmine dans une séquence d'autopsie particulièrement éprouvante. [...]Porté par des performances d'acteurs remarquables, Charles Berling et André Dussollier donnant l'impression d'avoir toujours été flics, Scènes de crimes marque les débuts d'un cinéaste mature et talentueux. .....

Libération
[..]autour des deux acteurs principaux, les autres personnages ont un mal fou à respirer, sauf peut-être Eva Darlan, résolument détachée.

Commenter cet article

ml 30/05/2008 07:03

Bienvenue Clem et bonne visite à la découverte d'Eva Darlan!

clém 29/05/2008 10:11

bonjour!
je m'apperçois en visitant ce blog que je ne connaissais qu'une toute petite partie de la carrière d'Eva Darlan, que ce soit au théâtre, à la radio, la réalisation, la mise en scène l'écriture...pour reprendre le nom du festival de Bonnieux "chapeau bas l'artiste!"

Archives