Eva Darlan le blog

Eva Darlan le blog

Un espace pour suivre la carrière d'Eva Darlan, retrouver sa filmographie, ses participations au théâtre, à la TV, au cinéma, ses livres... (ps : la créatrice du blog n'est pas Eva Darlan... Un blog conçu par une "fan" ... pour les fans! Si vous souhaitez contacter directement Eva Darlan, elle est présente sur facebook. )


Divins divans one woman show Eva Darlan théâtre

Publié par evadarlanblog sur 23 Janvier 2008, 17:44pm

Catégories : #Eva Darlan dans divins divans

Cela vaut bien une rubrique à lui tout seul!

  tous les articles (presse, tournée, vidéo, Avignon...) :

Eva Darlan dans divins divans


One woman show écrit par Eva Darlan et Sophie Daquin, mise en scène de Jean-Paul Muel, avec Eva Darlan.

Théâtre des Mathurins. du 24 octobre 2006 au 27 janvier 2007 puis en tournée

Un one woman show composé de sketchs plein d’humour, sur une thématique unique, l'analyse sur le divan, déclinée en plusieurs portraits de névrosés aussi bien féminins que masculins, le tout entrecoupé d'intermèdes « conseils pour devenir névrosé », à la manière des sketches de Merci Bernard ou de Palace.
La première fois qu'Eva Daraln se retrouve seule en scène et en plus dans un spectacle qu'elle a co-écrit.
Un gros challenge donc mais aussi une évidence : un soir, une autoroute...en allant chez une amie, Eva décide de se lancer dans l'aventure....la psychanalyse, un thème qu'elle connaît bien , pour en avoir suivi une elle même.

Divins divans?Une multitude de personnages fréquentant le cabinet d'un psy, tous joués pas Eva:

Martine virevolte inutilement dans sa robe de mousseline. Normal ! Son inconscient est informe et déliquescent.
Aldo est un porc… mais il lui convient : c’est Annie qui le dit.
Le Père Jean-Chrisostome propose un partage équitable de clientèle.
Une fillette dit « Totette » pour « coquette ». Sa maman s’inquiète.
Lil’ s’est teint les cheveux, alors Jean-Pierre n’y arrive plus… plus du tout !
Dans la chambre de Benjamin, Jean Paul trouve 8 téléphones portables, 32 cartouches de cigarettes et une mobylette flambant neuve. Pas de souci, en tant que père, il gère.
Une petite dame mélange tout, si elle s’écoutait, elle dirait bien un gros mot.

Ceux-là et d’autres, s’épanchent, s’émeuvent, s’agitent autour de ces divans où ils s’allongent. Vous avez dit divan ? C’est divin.


Un mot d'Eva Darlan

Durant de longues années passées allongée à regarder le même plafond, les mêmes objets, à dire : "à demain", "à la semaine prochaine", à plonger dans moi, à décortiquer les autres, à revenir encore sur mes souvenirs, à éclairer ma vie passée de toutes les lumières possibles, à chercher l’assassin dans ce fil ténu de l’interprétation, à me laisser glisser, couler, puis revivre enfin, j’ai, je crois, largement appris la définition d’un divan. Ce doit être un lieu confortable, mais pas assez pour s’assoupir, anodin, où l’on peut projeter ce qu’on veut comme on veut, et qui a pour qualité principale d’alléger votre corps au profit de la rencontre avec soi-même.
Devenue Docteure es-divan, j'ai choisi de me lever. Une fois debout, j'ai regardé l'objet et tout ce qu'on pouvait y dire et faire autour… Passionnant ! Rigolo aussi. Terrible parfois. Et vous savez qu'on adore en ce moment parler de résilience. Alors ma résilience à moi, de ce temps qui m'a coûté à tous point de vue, a été d'écrire, avec Sophie Daquin et de faire un spectacle de tout cela. C'est fou ce que ça me soulage ! C'est maintenant que je vais beaucoup mieux.
Et vous ?

Un lien

http://www.atelier-theatre-actuel.com/humour/spectacles-2007-2008/divins-divans/vid.php

 

   

 

Commenter cet article

Archives